Publié dans Vie consacrée

Vie consacrée

Le Finistère compte aujourd'hui plus de 600 religieux(ses). Le Pape François a proposé que l'année 2015 soit pour l'Église une année de la vie consacrée. À cette occasion, divers évènements et propositions seront organisées dans le Finistère.

Vécue en communautés, la vie religieuse est un rappel de ce que propose l'Evangile à tout baptisé. Elle le fait en vivant le mieux possible et à sa façon, la fraternité, la mise en commun des biens, la disponibilité pour la mission. Les communautés sont formées et envoyées en mission par les responsables des diverses congrégations, selon des choix qui tiennent à leur esprit, à leur tradition, à leurs possibilités.

La vie consacrée se vit aussi en dehors des Communautés, c'est le cas des membres d'Instituts Séculiers ou de laïques consacrées, en lien avec une Congrégation. Une vingtaine de personnes vivent cet engagement dans le diocèse.

Leur point commun : Toutes les personnes consacrées, religieux, religieuses ou non, puisent dans la Parole de Dieu, dans la contemplation du Christ, la force d'être "mémoire vivante de Jésus". Par ailleurs, chaque groupement de consacrés quel que soit son nom, a sa façon de vivre, de prier, selon son esprit propre.

Leur mission se concrétise dans des activités et des lieux divers, notamment près des plus démunis. En retraite professionnelle, les personnes consacrées s'engagent selon leur compétence : simple présence dans les quartiers ou les villages où elles sont témoins de la tendresse de Dieu pour tous, entrée dans les associations confessionnelles ou non, soutien dans les institutions scolaires ou sanitaires qui ont souvent été créées par les Congrégations.

 

Le Service de la Vie Consacrée, veille à ce que, en particulier les religieux et religieuses, soient bien insérés dans l'Eglise du diocèse et ouverts à une dimension universelle. Avec l'aide d'une commission, composée d'une dizaine de membres représentant les différents types de vie religieuse et d'engagements dans la société et dans l'Eglise.

Le service de la vie consacrée :
* Favorise et assure selon les moyens qui lui sont propres, le lien entre l'Evêque et son Conseil et les Congrégations et Instituts présents dans le diocèse.   

* A le souci de l'accompagnement spirituel des personnes consacrées.   

* Encourage les liens et engagements des religieux et religieuses avec les réalités concrètes de la pastorale diocésaine, là où ils vivent.  

* Soutient les rencontres inter-Congrégations à travers différents regroupements ou propositions et y participe.   

* Cherche à garder le contact avec des minorités : les plus jeunes, les personnes revenant en France après un long séjour en mission lointaine, les membres d'Instituts Séculiers…

Pour cela le Service :   
* Organise des journées de silence, d'écoute de la Parole, de prière, à raison de deux séries de 6 journées dans l'année. Elles permettent rencontres inter-congrégations et ressourcement dans le silence.

Ces journées sont animées par des religieuses et un religieux et un prêtre assure l'Eucharistie et se tient à la disposition des personnes présentes.   

* Fait des propositions pour marquer en Eglise la fête de la vie consacrée, le 2 février, ou le dimanche des vocations, en lien avec le Service plus particulièrement concerné.   

* Organise des rencontres de différents types : fêtes de la vie religieuse, ou réunions de concertation, par exemple en 2007, par archidiaconé, entre des représentants de la pastorale diocésaine et des religieux et religieux membres d'équipes pastorales ou de conseils pastoraux.

* En lien avec le Service des vocations, des communautés assurent à tour de rôle la parution d'un feuillet "la prière pour les vocations". D'autres ouvrent leur porte aux chrétiens pour des temps de prière commune.   

* Fait paraître 3 fois par an, une petite revue "Passerelles" qui diffuse les informations et assure des liens.