Lourdes 2018 • Jour 3 : Dans un écrin de verdure

Pour cette troisième journée de pèlerinage, les Finistériens se sont rassemblés à la Cité Saint-Pierre, pour vivre, avec le groupe du Voyage de l’Espérance, un temps sur les hauteurs de la montagne. Voyage organisé pour le Secours catholique du Finistère pour les personnes accompagnées dans notre département. Ils étaient 38 à vivre ensemble cette semaine de pèlerinage, au rythme de chacun, tantôt avec le reste du pèlerinage, tantôt en petit groupe.
Avant la célébration eucharistique, tous échangeaient sur les expériences vécues à Lourdes. « Je viens pour la première fois en tant qu’hospitalier. J’ai choisi de passer ma semaine de vacances au service, avec mon épouse. C’est merveilleux de découvrir la dimension fraternelle entre tous les pèlerins », confiait un pèlerin. Tandis qu’une autre se réjouissait de venir pour la troisième année consécutive avec sa maman. « Je ne sais pas si nous pourrons faire ça ensemble l’an prochain, cela devient fatiguant pour ma maman, alors je profite de chaque moment, ici, avec elle. » Tous ont un témoignage de foi, et surtout de rencontre faite dans la cité mariale. « Les merveilles de Lourdes », entend-on dans la salle Padre Pio.

La croix au coeur de la vie chrétienne
Ce vendredi 14 septembre est le jour de la Croix-Glorieuse hautement symbolique pour nous, catholiques et c’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Mgr Dognin dans son mot d’accueil. « Nous avons la chance de vivre cette fête de la Croix-Glorieuse, à Lourdes, c’est souvent le cas puisque les dates de notre pèlerinage sont souvent les mêmes. La croix est souvent au cœur de la vie chrétienne. »
L’évêque est allé plus loin sur le sens de cette fête dans son homélie. Il a rappelé aux pèlerins que parfois les chrétiens font le signe de la croix de manière machinale alors que les catéchumènes ou les enfants apprennent ce geste très rapidement pour manifester leur désir de devenir chrétiens. L'évêque a poursuivi en disant que si ce signe peut paraitre surprenant ou choquant pour le reste des mortels, c’est que c’est folie de croire que Jésus, le Fils de Dieu, soit mort sur la croix. Et il a ajouté en rappelant que la croix était un beau signe, puisque Jésus est ressuscité. Mgr Dognin a invité à regarder la croix de Jésus avec foi car elle nous apprend beaucoup de choses.  « Jésus nous demande de regarder la croix avec la foi. Il va changer quelque chose dans votre vie. En effet, la croix nous fait tenir dans les épreuves et dans les tentations. La croix est aussi source de paix (en sa personne, Jésus a vaincu la haine). La croix est donc source de fraternité. Jésus réalise en nous la vraie fraternité. Et la croix ouvre à l’espérance. »
À l’issu de la célébration, deux hospitalières ont fait leur engagement dans la mission de l’Église. Par cette démarche, elles ont signifié qu’elles voulaient rester attentives et proches des malades et personnes en situation de fragilité à Lourdes bien sûr, et aussi tout au long de l’année dans le Finistère. Symboliquement, le père Jo Plouhinec, aumônier de l’Hospitalité diocésaine, leur a remis un chapelet.

Les piscines, comme une nouvelle naissance
Après un repas partagé au self de la Cité Saint-Pierre pour les malades et les hospitaliers, ou un pique-nique pour les autres pèlerins dans cet écrin de verdure, tous se sont retrouvés une nouvelle fois à la salle Padre Pio pour un temps festif. Les pèlerins ont pu entendre une présentation du lieu et du Secours catholique. « Quels beaux exemples en effet pour illustrer le Secours catholique que la Cité Saint-Pierre où beauté, accueil et convivialité se rencontrent et que le Voyage de l’Espérance où vie commune, temps de célébration, parole partagée et libérée autour de l’Évangile s’entrecroisent », a confié Isabelle Biseau, présidente de la délégation finistérienne. En effet, c’est tout un cheminement humain et spirituel qui est proposé aux Voyageurs de l’Espérance. Les temps où la parole se libère sont toujours ouverts par la lecture d’un texte d’Évangile et les pèlerins du Secours catholique ont dit combien cette Parole résonnait et pouvait être source de liberation pour leur vie quotidienne. Ce matin-même, ils ont vécu une autre expérience à Lourdes, puisque la foi chrétienne passe aussi par le corps, ils ont fait la démarche d’être plongés dans l’eau des piscines de Lourdes. L’une d’entre eux disait : « Être plongée dans cette eau et en ressortir étaient pour moi comme une nouvelle naissance ». Tous ont été touchés par la délicatesse avec laquelle les hospitaliers les ont plongés dans cette eau.
Pour clore cet après-midi, les 27 jeunes venus de quatre établissements finistériens où ils suivent une formation d’aide à la personne ont animé un temps de convivialité. Quatre jeunes du Cleusmeur à Lesneven ont signé une chanson de Jean-Jacques Goldman, Mégane (de Fenelon à Brest) a proposé une démonstration de twirling bâton, avant que tous interprètent trois chansons bien connues, reprises en chœur par l’assemblée. Puis les jeunes ont invité des hospitaliers et des malades à les rejoindre sur scène pour quelques danses. Les sourires se lisaient sur tous les visages. À l’image de ce garçon en fauteuil roulant, poussé par un hospitalier, qui, malgré son corps abîmé, cherchait à entrer dans la danse.

Pour clore cette journée, les pèlerins étaient invités à entendre la catéchèse du père Jean-Baptiste Gless, curé de la paroisse Brest Lambézellec - Saint-Laurent qui animait le pèlerinage cette année. Devant une salle comble, il a redit le sens des mots de Marie : "Faites tout ce qu'Il vous dira", tout en y associant les lieux symboliques de la cité mariale et les textes de l'Évangile.

À 21h, tous les pèlerins se sont retrouvés dans le sanctuaire pour vivre ensemble la procession mariale aux flambeaux. Un moment fort pour beaucoup, un temps de recueillement qui a permis à beaucoup de se tourner encore davantage vers la Vierge.

Venez et voyez !

Retour sur l'ordination épiscopale de Mgr Alain Guellec, Évêque auxiliaire de Montpellier

Le dimanche 7 juillet 2019, en la cathédrale Saint-Pierre, Mgr Alain Guellec a été ordonné Évêque auxiliaire de Montpellier.

Cet été, visitez un édifice religieux avec les guides de la SPREV

L’association Sauvegarde du patrimoine Religieux En Vie (SPREV)  a été créée en 1984, par le père Maurice Dilasser, curé de…

Grande Troménie de Locronan

13 juillet - 21 juillet 2019 Tous les six ans se déroule la Grande Troménie de Locronan. Plus de 8000…

Pédocriminalité : La CEF relaie l'appel à témoignages lancé par la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l'Église

Lors de l’assemblée de la Conférence des évêques de France en novembre dernier, la création d’une commission indépendante chargée de…

Haltes Spirituelles cet été à l' Abbaye St Guénolé de Landévennec

Un temps d'enseignement, de rencontre, de prière... dans le cadre de silence du monastère Mercredi 24 juillet La Crucifixion blanche…

GoMesse, un service solidaire pour aller à la messe !

GoMesse est une plateforme web de covoiturage gratuit et solidaire pour se rendre à la messe. Ce « Blablacar Eucharistique…

Actualités locales

  • 16ème dimanche du temps ordinaire - 21 juillet 2019
    16ème dimanche du temps ordinaire - 21 juillet 2019 Le thème de l’accueil et de l’hospitalité est très présent dans les textes bibliques de ce dimanche et il rejoint notre actualité : tant de personnes s’enfuient de leur pays où règnent les guerres, les famines, et frappent à nos portes. Le temps des vacances peut aussi nous donner l’occasion d’ouvrir…