Publié dans Accueil

Lourdes : Mgr Dognin, les mots "justes" pour dénoncer la "maladie du siècle"

Deuxième jour du pèlerinage diocésain à Lourdes. Les quelque 750 pèlerins finistériens se sont retrouvés dans un lieu riche de sens ce matin, la grotte des Apparitions, pour vivre la célébration eucharistique. Un temps fort attendu par tous, même si pour celles et ceux qui étaient déjà là l’an passé, il y avait une certaine appréhension : « Espérons que nous ne serons pas aussi rincés que l’an dernier ».

Dans son mot d’accueil, Mgr Dognin a rappelé que « 160 ans d’histoire, ce n’était pas rien. Pensons aux centaines de milliers de pèlerins qui se sont retrouvés, comme nous, à se recueillir devant la Vierge de Lourdes ». C’est devant cette maman qui a dit : « Faites tout ce qu’Il vous dira » que les pèlerins se sont rassemblés pour célébrer le Christ qui donne sens à leur vie, en se mettant à l’écoute de sa Parole et en approchant de la table où le pain et le vin, signes si humbles, deviennent corps et sang de Celui qui veut être bon pain pour la vie du monde. En ce lieu si symbolique et si touchant pour tant de chrétiens, Mgr Dognin, dans son homélie, a fait mention des scandales qui touchent l’Église de l’intérieur et qui sont un contre-témoignage pour les victimes et aussi pour toute l’Église et les prêtres.

Télécharger les pièces jointes :

« Personnellement, je n’ai pas pu méditer ce passage d’Évangile qui révèle de façon tellement puissante l’amour de Dieu pour tout être humain, sans penser aux scandales qui ont eu lieu à l’intérieur même de l’Église et qui ressortent actuellement un peu partout dans le monde. C’est tellement contraire au message d’amour que nous avons le devoir d’annoncer ! Comme chrétiens, membre du Corps du Christ, nous les portons comme une profonde blessure. Nous savons bien que ce n’est pas seulement dans l’Église que ces abus se produisent puisque l’immense majorité des cas d’abus sexuels sur les enfants ont lieu au cœur même des familles ou dans toutes sortes d’associations de jeunesse, de clubs sportifs…  mais en entendant ce passage d’Évangile, nous comprenons bien que ces abus sont plus graves encore lorsqu’ils sont commis par des prêtres, qui ont reçu la charge de faire grandir les jeunes et d’annoncer le Christ comme le Chemin, la Vérité et la Vie. Qui ont la responsabilité de faire connaître à tous son amour miséricordieux. Or, par leur attitude, ils ont montré exactement l’inverse. »

Notre corps, ce sanctuaire de l'Esprit Saint

Devant la grotte, Mgr Dognin a évoqué ce qu’il a appelé « cette maladie du siècle », c’est-à-dire le rapport à la sexualité qui fait qu’on ne respecte pas son propre corps et celui des autres. « Cette maladie du siècle commence par le manque de respect vis-à-vis de son propre corps. On ne peut pas dire, comme on l’entend souvent comme un slogan : « Je fais ce que je veux de mon corps. » Saint-Paul, au contraire, nous dit : ‘Ne le savez-vous pas ? Votre corps est un sanctuaire de l’Esprit Saint, lui qui est en vous et que vous avez reçu de Dieu ; vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car vous avez été achetés à grand prix. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps.’ (1 Co 6, 19-20)

Ce respect, il est aussi à vivre, d’autant plus, à l’égard du corps des autres et notamment des plus fragiles que nous devons protéger. […] Ce ne sont pas seulement les Évêques d’ailleurs, mais tous les baptisés qui doivent se mobiliser pour que le corps, le nôtre et celui des autres, soit considérée comme un espace sacré, infiniment respectable et à respecter : ‘le sanctuaire de l’Esprit Saint’ comme dit si bien saint Paul. »

Et en achevant son homélie, l’évêque s’est tourné en une prière vers la Vierge Marie : « Notre-Dame de Lourdes, qui nous avez demandé de venir ici, à la source, et de nous y laver, priez pour notre conversion. Que nous sachions faire grandir entre nous le véritable amour qui s’inscrit dans la pudeur, le respect, la protection des plus fragiles, la protection de la vie, et même plus largement la protection de la Nature.

 Notre-Dame de Lourdes, modèle de pureté, aidez-nous à grandir en sainteté pour que nous soyons des témoins vrais et crédibles de ton amour en ce monde, des témoins lumineux de l’Espérance. AMEN. »

À l’issu de la célébration, beaucoup de pèlerins finistériens ont dit combien ils avaient été touchés par les paroles « justes et vraies » de leur évêque.

Chemin de croix et procession eucharistique

En début d’après-midi, ils ont certainement porté dans leur prière toutes ces souffrances évoquées le matin et aussi celles de leurs proche, les leurs, lors du chemin de croix dans la prairie. Car pour tous les chrétiens, la croix n’est ni une fatalité ni une option facultative, elle est le chemin par lequel il faut passer si l’on veut devenir disciple de Jésus. Il leur a d’ailleurs été rappelé que toutes nos vies se trouvent placées sous le signe de la croix, signe de mort bien sûr et aussi de résurrection, car tous les chemins de Dieu mènent à Pâques.

La journée s’est achevée pour les pèlerins et les malades par la procession eucharistique, qui les a conduits de la prairie à la basilique Saint-Pie X, pour adorer le Christ Eucharistie, « bon pain pour la vie du monde ».

Venez et voyez !

Les évêques du Conseil Permanent répondent à l'appel du pape François

Dans la suite du message du pape François adressé à tous les catholiques le 20 août dernier, les évêques réunis…

Action Catholique des Enfants : une rentrée pleine de magie !

Happy Power ! Par ces deux mots, certains auront tout de suite reconnu l'univers dans lequel l'Action Catholique des Enfants…

Politique et religion : Quelles leçons de l'histoire pour aujourd'hui ?

La paroisse Notre-Dame de Folgoët - Abers - Côte des Légendes s'associe aux groupes de réflexion "Dimanche autrement" de Plabennec…

Itinéraire de catéchèse pour adultes

Notre diocèse relance à partir de septembre 2018 un itinéraire de catéchèse pour les adultes qui souhaitent découvrir ou redécouvrir…

Parcours sur l'enseignement social de l'Église

Un parcours de formation vous est proposé sur deux ans afin de découvrir l'Enseignement Social de l'Église par l'étude de…

Un Temps pour la création

Instituée en 2015 par le pape suite à la publication de l'encyclique Laudato Si', la Journée mondiale de prière pour…

Actualités locales

  • 25ème dimanche du temps ordinaire - 23 septembre 2018
    25ème dimanche du temps ordinaire - 23 septembre 2018 Plus que jamais, les mots « performance, compétitivité, concurrence » font feu de tout bois et tiennent lieu de règles d’or dans les domaines non seulement du sport mais aussi de l’économie, des affaires, de la vie sociale et politique. Même dans le domaine religieux ce vocabulaire peut se glisser de manière…