Sainte Brigitte

Fêtée le 1er février

 Issue d'une noble famille du Leinster, probablement convertie par saint Patrick, Brigitte, jeune Irlandaise de 16 ans, reçut le voile des vierges des mains de l'évêque Macaille. Sept ou huit jeunes filles prirent le voile en même temps et se placèrent sous sa conduite. Son humilité et son désir d'avancer dans la vie évangélique attirèrent dans son couvent de nouvelles recrues. Elles priaient pour l'évangélisation de l'Irlande. Le rayonnement de Brigitte fut tel qu'elle érigea de nombreux couvents, dont le plus célèbre est celui de Kildare, où elle mourut le 1er février 523. Une vénération extraordinaire entoura sa mémoire, non seulement en Irlande, mais dans toute l'Eglise occidentale. C'est sans doute Landévennec qui propagea son culte en Bretagne dès le haut Moyen Age

  He famill a oa tud a renk uhel euz al Leinster, nevez deuet da veza kristen dre brezegennou sant Padrig moarvad. Da c'hwezek vloaz, Berhed a resevas gouel ar gwerc'hezed ; seiz pe eiz plac'h yaouank all a en em lakeas dindan e renerez. Ken brudet e teuas Berhed da veza ma rankas sevel meur a gouent all ; an hini anavezeta eo hini Kildaré ; enno eo e varvas d'an deiz kenta a viz c'hwevrer.

 Des chapelles lui étaient dédiées. Subsistent celles d'Esquibien, Motreff, Ploudalmézeau, Roscoff et Saint-Thégonnec. Ont disparu celles de Beuzec-Cap-Sizun, Irvillac, Lampaul-Ploudalmézeau, Ploudaniel, Saint-Hernin, Saint-Pierre-Quilbignon et Spézet.
La chapelle de Guengat est dédiée à sainte Brigitte de Suède.