Saint Gwenolé

Fété le 3 mars

Né à Ploufragan, près de Saint-Brieuc, de saint Fragan et de sainte Guen, fraîchement émigrés de Grande-Bretagne, Gwénolé était le frère des saints Jacut, Gwézenneg et Clervie. Tout jeune, il fut confié à l'école monastique de saint Budoc, sur l'île Lavret. Devenu moine, il quitta son maître avec douze disciples pour chercher une solitude vers l'ouest. La colonie de moines s'installa d'abord sur l'îlot qui porte de Tibidy. Au bout de trois ans, quittant ce lieu inhospitalier, ils traversèrent l'Aulne et s'établirent définitivement à Landévennec. Gwénolé s'y battit un ermitage et, à quelque distance, un monastère. Son influence s'étendit bientôt sur une grande partie de la Cornouaille, et nombreux furent les disciples qui vécurent dans la mouvance de Landévennec : Gwénaël, Martin, Conogan, Idunet, Ratian, Rioc ...

 Abad Landevenneg. Sant Fragan ha santez Gwenn a oa nevez digouezet euz Breiz-Veur e Ploufragan, pa oe ganet Gwenole. Breur e oa d'ar zent Jacud, Gwezenneg ha Klervia. Gwenole gand e venec'h a dreuzas ar ster Aon, evid en em stalia e Landevenneg. Kalz diskibien a en em lakeas dindan gwarez Landevenneg : Gwenael, Konogan, Rioc, ...

    Les chapelles encore debout : Briec, Collorec, Edern, Ergué-Gabéric, Fouesnant, Penmarc'h, (Saint-Guénolé), Plougastel-Daoulas, Scaër. Ont disparu celles de Bannalec, Lambézellec, Carantec, Cléden-Cap-Sizun, Clohars-Fouesnant, Coray, Crozon, Elliant, Gouézec, L'Hôpital-Camfrout, Lannilis, Mellac, Moëlan, Plogoff, Plonévez-du-Faou, Plonévez-Porzay, Pluguffan, Pont-Aven, Pont-Croix, Lababan en Pouldreuzic, Quéméneven. Sont en ruines les chapelles de l'île d'Ouessant et de Plouguin. En Cornwall, depuis le 10e siècle au moins, saint Gwénolé est honoré à Landewednack, Gunwallo, Towednack et Tremaine ; deux autres chapelles ont disparu. En Devon, il est le patron de l'église paroissiale de East-Portlemouth's.