Saint Armel

Fété le 16 août

 Armel, ou Arzel, est né dans le Clamorgan, en pays de Galles. A la recherche de la solitude, il traverse la mer avec des compagnons et débarque en Armorique, dans un aber, l'Aber-Ildut aujourd'hui. Ermites d'abord, ces moines fondent un monastère au lieu-dit Plouarzel. Armel quitte bientôt son monastère pour une vie errante, à la recherche d'une autre solitude. L'existence de toponymes au nom d'Armel ou d'Arzel dans le sud de la péninsule a fait croire au passage en ces lieux de l'ermite : Ergué-Armel près de Quimper, Plouharnel à l'entrée de la presqu' île de Quiberon, Ploërmel au sud de la forêt de Brocéliande, enfin Saint-Armel à l'est du golfe du Morbihan. D'après la légende, un dragon dévastait le pays près de la forêt du Theil. Armel prit son étole et de l'eau bénite, dompta le serpent et le chassa du pays. Le moine habitait alors le monastère qu'il avait fondé aux Boschauts. C'est là qu'il mourut le 15 août 552. Un sarcophage est conservé dans l'église de Saint-Armel des Boschauts, ce serait la tombe de l'ermite.

  Ganet e Bro-Gembre e tro ar bloaz 482, Armel a guitaas e vro evit mont da veva evel eun ermit en eul lec'h distro bennak. Treuzi a reas ar mor gant eun nebeut kompagnuned ha doura e bro Leon, en eur pleg-mor, anvet breman Aber-Ildut. Tec'het a reont pelloc'h evit beva didrousoc'h, en eur lec'h deuet da veza bourc'h Plouarzel. Armel ne jomas ket pell er manati krouet gantan. Mont a reas pelloc'h c'hoaz evit kaout un lec'h digenvez da ren eur vuez a ermit. E ano a zo staget breman ouz lec'hiou deuet da veza keriou : Erge-Armel (an Erge-Vihan) e-kichenn Kemper, Plouharnel, Ploërmel ha Sant-Armel er Morbihan. E Sant-Armel, ar zant a rentas he ene da Zoue en bloaz 552.