Culture, Incroyance et Foi

Culture, Incroyance et Foi (CIF) a pour mission de travailler au dialogue avec les personnes qui ne se reconnaissent dans aucune religion. En particulier, il est au service des instances d’Église désireuses de mieux prendre en compte dans leur propre action la sécularisation, et désormais la déculturation du christianisme dans l’espace français et européen.

Le SIF (Service Incroyance Foi) est né dans la mouvance du concile Vatican 2 dans le but de renouer un dialogue avec la société en voie de sécularisation. Il est organisé au niveau national sous la forme d’un réseau animé par la Mission de France.
Depuis juin 2012, le SIF n'est plus considéré comme un service diocésain, mais comme une structure (avec une équipe de niveau diocésain) au service de l’Église diocésaine, du dialogue avec les personnes et groupes ne se reconnaissant pas dans une religion instituée et à l'écoute des courants culturels contemporains. Il a alors pris le nom de CIF.

Le CIF a pour missions :

  • de travailler au dialogue avec des personnes qui ne se reconnaissent dans aucune religion instituée.
  • favoriser la réflexion, dans des espaces de liberté, sur des sujets touchant à la vie, à l'homme, au monde (la culture contemporaine).
  • il est au service des instances d’Église désireuses de mieux prendre en compte dans leur propre action la sécularisation, et désormais l'ex-culturation du christianisme dans l’espace français et européen.

En tant que tel, CIF n’a pas les moyens ni la vocation d’impulser des actions d’envergure.
Il propose de la formation et des rencontres avec des personnes situées par leur travail ou leur engagement à la charnière entre le monde marqué par le religieux et le monde qui a grandi hors de toute orbite religieuse.
Il intervient pour des doyennés, des aumôneries, des service (comme la catéchèse)...