Aet eo Fañch Morvannou d’an anaon. Fañch Morvannou est décédé ce lundi 6 mai

Nous apprenons le décès ce lundi 6 mai 2019 de Monsieur Fañch Morvannou, ancien professeur de breton à l’université de Brest, et chrétien engagé dans l’Église et dans le monde de la culture.

Lidet a vo an obidoù digwener 10 a viz Mae da 10e15 mintin (Iliz Sant Mark e Brest), ha goude-ze, e vo kaset e gorv da vered Koloreg.
Les obsèques seront célébrées vendredi 10 mai à 10h15 en l’église Saint-Marc de Brest, suivies de l’inhumation au cimetière de Collorec.


Né au Cloître-Pleyben le 20 novembre 1931, Fañch Morvannou a grandi à Collorec, dans cette paroisse très chrétienne des Montagnes Noires qui a donné plusieurs prêtres à notre diocèse de Quimper et où, dans les années 1930, on ne parlait que breton.fanch morvannou GF
Le français, il l’avait appris à l’école paroissiale, mais dans la cour de récréation, au catéchisme, les cantiques et le prône à l’église, tout était en breton. Comme Fañch Morvannou avait eu l’occasion de le rappeler à plusieurs reprises, pour rétablir la vérité face à ceux qui prétendent que l’Église aurait abandonné ou favorisé l’abandon de la langue bretonne au profit du français, le clergé finistérien cherchera à maintenir le plus longtemps possible, au moins jusqu’à la fin des années cinquante, l’usage du breton.

Fañch Morvannou recevant le 12 octobre 2013 à l'évêché de Quimper
les insignes de chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand

Après ses études secondaires à l’École apostolique de Sarzeau, sorte de petit séminaire tenu par les Pères de Picpus, Fañch Morvannou devient instituteur public en Normandie. Il entreprend à Rouen des études de lettres qui sont couronnées par le CAPES de lettres classiques en 1965 et l’agrégation de grammaire en 1966.

Il est alors nommé professeur en lycée, mais dès l’année suivante, en 1967, un poste d’assistant lui est offert à l’Université de Rouen. Il y enseigne les lettres latines pendant trois ans, puis revient en Bretagne en 1970, comme maître-assistant de latin à la faculté de Lettres de Brest, et chargé de cours à la section de celtique.

Au bout de quelques années, après la soutenance en octobre 1980 d’une thèse de doctorat d’État en celtique (Aspects de la littérature bretonne vannetaise dans la première moitié du XIXe siècle), il abandonne l’enseignement du latin pour se consacrer à celui du breton et surtout à l’art si difficile de la traduction du français en breton. Son ancien élève puis successeur à la chaire de breton de la faculté de Brest, M. Ronan Calvez, publiera en 2011 chez Skol Vreizh une brassée de ses thèmes bretons : Fañch Morvannou, Traduire en breton. Treiñ e brezhoneg.

Fañch Morvannou est également connu pour avoir été l’un de ceux qui ont tenté au début des années 1970 – avec ses amis de l’association Ar falz – de trouver un compromis entre l’écriture dite unifiée ou peurunvan et l’écriture dite universitaire ou skolveurieg. Ce sera l’écriture dite interdialectale (etrerannyezhel), qu’il a utilisée en 1975 et 1979 dans sa célèbre méthode d’apprentissage du breton aux éditions Assimil : Le breton sans peine.

Directeur de la revue litéraire et culturelle Planedenn au début des années 1980, et du mensuel Pobl Vreizh de 1976 à 1982 (il militait à cette époque à l’UDB), il a également publié des articles dans les revues Armorica, Al Liamm, Hor Yezh, Ar Falz ou encore Brud Nevez, sur la littérature bretonne, sur certains de ses écrivains et sur la langue bretonne elle-même dans ses rapports avec l’histoire. Il avait traduit en breton l’Utopia de Thomas More (An Utopia, 1991) ; en français le roman Ar Roc’h Toull de Jakez Kerrien pour l’édition bilingue publiée aux éditions Armorica (2000) ; et écrit en 2001 une biographie du poète anarchiste breton Armand Robin : O Klask Armand Robin.

Croyant, il avait été très marqué par le Renouveau charismatique dans les années 1980, et plus tard, par sa participation au Tro Breiz ou pèlerinage aux sept saints fondateurs des évêchés de Bretagne. C’est pourquoi il mit sa connaissance de la langue bretonne au service de l’histoire religieuse de la Bretagne en publiant notamment : Saint Guénaël. Etudes et documents (CRBC, 1997) ; Michel Le Nobletz, avec Yves-Pascal Castel (Minihi Levenez, 2002) ; Franz Stock. La Bretagne, moments vécus. Breiz, pennadou-amzer tremenet enni, avec Marie-José Robert et Joël Goyat (Minihi Levenez, 2004) ; Marcel Callo (1921-1945), mort à Mauthausen (Brest, 2007, réédité en 2013).
livre Maunoir GFDe même, c’est grâce à Fañch Morvannou qu’il n’est plus possible aujourd’hui d’ignorer quoi que ce soit du Bienheureux Julien Maunoir après la parution des deux tomes qu’il lui a consacrés  : Le bienheureux Julien Maunoir (1606-1683). Prêtre jésuite, prédicateur de missions paroissiales en Bretagne, tome 1 : 1606-1648 (en 2010), tome 2 : 1649-1683 (en 2012), où il étudie en détail (plus de 850 pages !) la belle figure missionnaire du « Tad mad ».
Il y a quelques jours, il relisait encore le manuscrit d’une nouvelle traduction par ses soins du Journal latin des missions du Père Maunoir, en vue d’une publication.

Fañch Morvannou s’intéressa aussi à l’histoire des cantiques bretons auxquels il consacra un très bel et intéressant ouvrage : Kanennoù ar feiz. Les chants de la foi (éditions du Layeur, 1998). En joignant un CD à ce livre, il ne faisait pas seulement comprendre ces cantiques, mais revivre la foi de ceux qui les chantent encore aujourd’hui de toute leur âme. On ne peut que regretter que des contraintes éditoriales ne lui aient pas permis de publier une suite.

Ce même souci de ne pas séparer l’histoire de la foi se retrouve dans les émissions qu’il a animées pendant de nombreuses années sur la radio diocésaine RCF-Rivages : « Skrivagnerien or bro » sur les écrivains bretons chaque semaine de 1992 à 2001, et une chronique quotidienne sur le saint du jour « Sant an deiz » de 1992 à 1998. Et plus tard, jusqu'en 2015, en alternance avec l’abbé Joseph Irien et l’abbé Claude Chapalain, l’émission « Pedenn an deiz », la prière du matin en breton.

Sa retraite de l’Université en 1998 lui avait permis de s’engager activement dans l’Église. D’abord dans sa paroisse Saint-Marc / Saint-François du Guelmeur à Brest, où il fut notamment « guide de funérailles », puis comme membre de la Commission interdiocésaine pour la publication du Missel en langue bretonne de 1999 à 2004, et comme coordinateur de la Commission diocésaine Yez ha Sevenadur / Langue et Culture bretonnes du diocèse de Quimper et Léon de 2005 à 2010.
Il a également travaillé comme expert en traduction pour le diocèse de Vannes. Tout cela sans oublier la dimension universelle de l’Église puisqu'il était allé enseigner le latin pendant quelques semaines en 2013 et 2014 au petit Séminaire Saint Joseph d’Efok à Obala (Cameroun).

Le pape François l’a nommé chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand en 2013 pour sa contribution à la défense de la langue bretonne.

Père Hervé Queinnec,
Commission Feiz ha Sevenadur
Diocèse de Quimper et Léon

En hommage au professeur Fañch Morvannou, RCF Finistère rediffusera à partir de lundi prochain 13 mai, à 19h30, une série de 3 émissions Skrivagnerien ar bro consacrées au Père Julien Maunoir, et le dimanche 19 mai à 8h30, une émission en français avec lui sur saint Yves de Tréguier.

Le blog "Feiz ha sevenadur"

  • Messe en breton à Edern

    Overenn e brezoneg.
    D'ar zadorn 15 a viz c'hwevrec'h da 6 eur noz e iliz Edern. flaghour200

    Messe en langue bretonne, samedi 15 février 2020, à l'église d'EDERN à 18h.
    Répétition de chants en breton avant la messe, à 17h.

  • Conférence par Job an Irien sur le thème "L'eau et l'autel" "An dour hag an aoter"

    Afin de mieux découvrir notre patrimoine religieux, le Père Job an Irien donne une conférence en français Job2019

    sur le thème "L'eau et l'autel",  le samedi 8 février 2020, à Tréflévénez.

    La conférence aura lieu à 14h précises jusqu'à 15h30 environ dans la Salle municipale de Tréflévénez, 9 rue de la Mairie.

    A l'issue de la conférence, une collation sera servie et le Père Job an Irien propose une visite guidée de l'église paroissiale de Tréflévénez de 16h00 à 17h00.

    Pour ceux qui le souhaitent, à 18h00,  célébration eucharistique en breton à la chapelle du Minihi à Tréflévénez.

     

  • Santigou 2020 : théatre, foi et partage pour les collégiens

    Santigou 2020 : théatre, foi et partage pour les collégiens

     

    Nous préparerons ensemble la représentation d’une pièce de théâtre sur la vie d’un saint.

    En plus du théâtre, Santigou c’est aussi du sport, des balades, des jeux dans un cadre chrétien, spirituel et fraternel… Bref, une sympathique semaine qui se terminera par une ou deux représentations publiques (avec costumes et lumières, selon les règles de l’art), le 22 février

    Les jeunes bretonnants seront les bienvenus, pour une mise en scène bilingue.

    Dates : du lundi 17 au samedi 22 février 2020

    Public : Collégiens (12-15 ans)

    Lieu : Quimperlé

    Prix : 110 / 120 €

    Pré-inscriptions sur le site de la pastorale des jeunes du diocèse

  • An Niverenn Nevez (169) MINIHI LEVENEZ / Nouveau numéro (169) de la revue MINIHI LEVENEZ

    An dour hag an aoter / L'EAU ET L'AUTEL

    War be du eo troet ilizou ha chapeliou ? War eur wazienn-zour ...gand Job an Irien N169
    Comment sont orientées églises et chapelles ? Sur une veine d'eau ...
    Par Job an Irien

    Sur la trace des vieux saints d'Irlande
    Avec Pierre-Yves Le Priol

    Koumanant bloaz (Bep eil miz),
    Abonnement annuel à la revue "MINIHI LEVENEZ" : 50 €

    Minihi Levenez niverenn 169 HERE  2019

    KLIKIT AMAÑ / CLIQUEZ ICI :
    Evid prena / Bon de commande

  • Ar Zalmou war ar rouedad

    Pedenn an deiz GF 1Ema bremañ meur a zalm war ar rouedad, war lehienn eskopti Kemper ha Leon. War ar bajenn digerri e ranker klika war "Feiz" > "Salmou".

    Ar 97 salm kinniget a zo tennet euz al leor “Pedenn an deiz”, embannet e 1988 gand Minihi Levenez. Eun droidigez evid al liderez eo.

    Emichañs e vo gelled kinnig an oll zalmou e brezoneg dizale.

  • 1

Archives - Teuliou

  • Nedeleg : eur sklerijenn a lugerne e-kreiz an noz

    Nedeleg : eur sklerijenn a lugerne e-kreiz an noz

    Noël: une lumière a brillé dans la nuit... Eur c'hantik koz euz Nedeleg / Un cantique traditionnel de Noël Sklêrijenn gaer lugernuz 1. Sklêrijenn gaer lugernuz O lintra war ar béd, Me fell din mabig Jezuz Hoc'h adori bepréd. D:

    Lire la suite...
  • Fêter Noël en breton dans l'église de Tréflévénez

    Fêter Noël en breton dans l'église de Tréflévénez

    Nedeleg er Minihi Ar Pellgent hag overenn Ginivelez or Zalver a vezo lidet e iliz-parrez Trelevenez d'ar meurz 24 a viz kerzu, da 7 eur noz.Goude an overenn e vezo eun dra bennag tomm e sal ar gomun. Ezomm braz on-eus

    Lire la suite...
  • Pardon Sant Kaourintin d’ar Zul 15 a viz Kerzu

    Pardon Sant Kaourintin d’ar Zul 15 a viz Kerzu

    Pardon Sant Kaourintin a vo lidet d’ar Zul 15 a viz Kerzu 2019 en iliz-veur Kemper.Overenn vrezoneg pardon Sant Kaourintin a vo lidet da 9 eur gand Bastian Davy (beleget nevez eo !)   Le pardon de saint Corentin sera célébré

    Lire la suite...
  • Echo des cloches de la Saint-Corentin 1881

    Echo des cloches de la Saint-Corentin 1881

     Publié dans Archives diocésaines : Pardon de la Saint-Corentin 1881 Décembre 1881, les cloches sonnent à Quimper pour la saint Corentin. Un peu trop tôt pour certains Quimpérois. Cela donne lieu à un échange savoureux entre le préfet du Finistère et

    Lire la suite...
  • An Añjelus amzer Nedeleg

    An Añjelus amzer Nedeleg

    Eur c'hantik evid an Azvent hag evid Nedeleg 1. Eun arhêl a-berz an Aotrou Da Vari ’zigasas kelou E oa gand Doue dibabet Da veza mamm Salver ar bed. 2. Mari a respontas neuze : Servicherez on da Zoue ! Ra vo

    Lire la suite...
  • Evid kana en enor sant Kaourintin

    Evid kana en enor sant Kaourintin

    Eur c'hantik koz evid ar Pardon ! Un cantique traditionnel pour le pardon de saint Corentin Sant Kaourantin, Patron Kerne Sant Kaourantin, Patron Kerne, Diwallit mad or bro ; Grit ma virim lezenn Doue Beteg eur hor maro. 4. E Kerne, menez

    Lire la suite...
  • Retour sur le 11 novembre au Minihi

    Retour sur le 11 novembre au Minihi

    Kanom laouen, e Minihi Levenez   D’al lun 11 a viz du, goude lein, e oa deuet eun 20 den bennag euz parreziou tro-war-dro ha pelloc’h (Kemperle, Karaez, Rostren...), beteg Minihi Levenez. Desket eo bet diskanou ar zalmou evid ar

    Lire la suite...
  • D'al lun 11 a viz du, kantikou brezoneg er Minihi

    D'al lun 11 a viz du, kantikou brezoneg er Minihi

    D' al lun 11 a viz du, kantikou brezoneg er Minihi, euz 2 eur da 5 eur, gand Anne Bodenneg,Paul Marc hag Job an Irien.Deski a raim kantikou an Azvent ha Nedeleg, ha dreist-oll diskanou ar salmou e brezoneg evid

    Lire la suite...
  • Belegiaj Bastian Davy

    Belegiaj Bastian Davy

    Dre astenn an daouarn ha donezon ar Spered Santel, evid servij an Iliz hag an dud, an Aotrou Laorañs Dognin, eskob Kemper ha Leon, a raio da V / Bastian DAVY beza beleg d'ar zul 6 a viz Here 2019 da

    Lire la suite...
  • Retour sur la Troménie de Locronan en langue bretonne

    Retour sur la Troménie de Locronan en langue bretonne

    Troveni vraz Lokorn e brezoneg d’an 20 a viz gouere 2019 Tost da tri ugent den e oam deuet da heul Job an Irien sikouret gand Herve Queinnec evid an droveni vraz e brezoneg disadorn vintin.Poulzet gand or feiz e

    Lire la suite...
  • Santez Anna, Patronez vad

    Santez Anna, Patronez vad

    Un cantique pour la fête de sainte Anne : Santez Anna, Patronez vad, Beilhit bemdez War on tiegeziou breizad Gand karantez. Patronez ar Vretoned, Or Mamm santez Anna, Dirazoc’h ni ’zo stouet Da bedi, da gana. Ho chapeliou en or Breiz

    Lire la suite...
  • Scrignac. La chapelle de Coat-Quéau détruite par un incendie

    Scrignac. La chapelle de Coat-Quéau détruite par un incendie

    Le vendredi 5 juillet dernier, vers 15 h 15, un incendie s’est déclaré à la chapelle de Coat-Quéau en Scrignac (Finistère). À l’arrivée des pompiers, la toiture s’était déjà largement embrasée. D’importants moyens ont été déployés pour circonscrire le sinistre.

    Lire la suite...
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14