Eglise ND de Lilia en Plouguerneau

Eglise de Lilia en Plouguerneau Eglise de Lilia en Plouguerneau

 

EGLISE NOTRE DAME DE LILIA et ses vitraux

 

La paroisse a été érigée par ordonnance épiscopale du 14 mai 1943. L'église est en forme de croix latine avec chevet à pans coupés. Elle a été construite en 1874 avec les pierres d'une chapelle en ruines dédiée à Saint Karan au village de Saint Cava et bénite le 19 août 1875. Le clocher date de 1954. l'église abrite les statues de la Vierge Marie, de Saint Karan en évêque et une statue moderne de Dom Michel Le Nobletz.

Télécharger les pièces jointes :

 Les vitraux de l'église paroissiale de Lilia

 L'église de Lilia a bénéficié au début des années 1990 d'un ensemble renouvelé de vitraux, ayant comme motif les grandes figures vénérées à Lilia : Notre Dame de Lilia, Saint Karan ou Saint Cava, et l'évocation de la présence des disciples de Saint François d'Assise à L'Ile Vierge au 15ème siècle, avant qu'ils n'aillent fonder trois autres communautés dans le diocèse du Léon, à Landerneau, près de Morlaix et à L'Aber VVrac'h.

 

Voici les indications fournies par les ateliers Le Bihan

 Dans les trois panneaux supérieurs, sur fond rouge, présentée par un phylactère, Notre-Dame de Lilia. Vierge à l'enfant, en pied et de face, Elle porte l'enfant sur le bras droit et sa main gauche repose sur la jambe gauche de celui-ci. Il est habillé d'une robe grise, bénit d'une main et tient de la droite le globe terrestre. Son visage penché en avant regarde vers le bas lointain. Notre-Dame porte une haute couronne et des cheveux longs d'or. Un manteau bleu à galons blanc ornés de courbes jaunes découvre une robe d'un bleu plus clair.

 Dessous la Vierge, panneau des goêmoniers, scène du travail : des femme à la fourche, attelage chargé ayant du mal à rouler sur le sable, bateau plein à rabord de varech. 1992

 Baie ogivale d'une seule lancette de 4 panneaux.

 Dans les trois panneaux supérieurs, sur fond gris damassé, saint Karan. Il est proposé du côté nord car il est considéré comme précurseur dans la région et annonce donc la Bonne Nouvelle « un sauveur nous est né » que présente la Vierge dans la fenêtre opposée. Il est de trois quart droite, debout. Il bénit de la Main gauche et tient sa crosse fermée vers l'intérieur de l'autre main. Son visage rond et imberbe porte la tonsure de moine. Sa bure est grise, à sa ceinture est pendue une escarcelle.

 Dessous dans la panneau du bas, scène où il atterrit avec ses compagnons sur la terre de Bretagne. 1992.

 Baie du transept

 Saint François et saint Antoine sont accompagnés de petits tableaux rappelant l'Ile Vierge, les Cordeliers de Landerneau, Cuburien et l' AberVVrach, les dates et lieues sont portés sur le vitrail ; Sant Fransez a Asiz, sant Anton, Enez Ar Werc'hez, An Aber Ac'h, Landerne, Kuburien. Fond bleu à damas proche des baies du choeur. 1994