Notre patrimoine architectural religieux

L'ensemble paroissial du Plateau de Ploudiry possède cinq églises. La plus célèbre est celle de La Martyre mais les quatre autres ne sont pas dénuées d'intérêt et méritent chacune une visite.

 

La Martyre (Ar Merzer)
Pays des foires et des chevaux. L’ ensemble architectural  fait partie du circuit des enclos paroissiaux.
On y entre par un arc de triomphe qui date du 14e siècle. Son chemin de ronde (pour La Martyresurveiller ses célèbres foires internationales) introduit vers le porche sculpté en pierre de Kersanton, le premier des grands porches du Léon. Au tympan, on voit la vierge couchée. Dans le porche même, les apôtres nous invitent à entrer dans l'église dont les premiers éléments dateraient des 11e et 12e siècles (pose du clocher).
L'église a subi de nombreuses transformations et restaurations au cours des siècles : agrandissement du bas coté nord, suppression d'une chapelle coté sud, le chancel, le litophone, des peintures murales, les sablières, les vitraux du chœur, les vitraux plus récents du coté nord, le baptistère : il y a tant de choses à voir dans l'église de La Martyre, église Saint-Salomon... Et aussi l'ossuaire !
 
Le TréhouLe Trehou2
Niché dans une campagne tranquille, aux limites du Léon et de la Cornouaille, Le Tréhou est situé aux abords des monts d'Arrée. Le nom " Le Tréhou " signifierait « les Trêves »
 L'Eglise Sainte-Pitère, en forme de croix latine, comprend une nef de six travées avec bas-côtés datant du 17e siècle. Le clocher à deux galeries porte la date de 1649, tandis que le chevet est daté de 1555. Le maître autel en bois polychrome ainsi que les autels latéraux datent du 17e siècle. Nombreuses statues en bois polychrome.
Dans le cimetière, calvaire du 16e siècle ; sur le  socle en bas relief, les 12 apôtres.

Loc-Eguiner Loc Eguiner
L'ancienne chapelle dépendant de la terre de Rosnyvinen a été érigée en église tréviale de Ploudiry le 2 avril 1640, et est devenue paroisse lors du concordat. L'église date des 16e et 17e siècles.
A voir :
- Saint Michel terrassant le dragon, bois polychrome du 18e siècle.
- L'ange Raphaël et Tobie, bois polychrome du 18e siècle.

 


PloudiryPloudiry
Au cœur d'un triangle Landerneau, Landivisiau, Sizun, la paroisse de Ploudiry se situe sur un plateau d'altitude variant de 125 à 190 m, face aux monts d'Arrée. 
C'est après l'arrivée des Bretons que la paroisse aurait été instituée sur un vaste territoire de plus de 8000 ha : elle comprenait à l'époque les paroisses actuelles de La Martyre, Loc-Eguiner, Pont-Christ, La Roche Maurice, Pencran et Saint-Julien de Landerneau.
Eglise datant de 1700, en cours de restauration : à voir plus particulièrement, le porche de style Renaissance. Les montants et les voussures de l'arcade d'entrée sont peuplés de figurines inspirées de l'Ancien Testament et de la vie de Jésus.
On peut voir aussi l'ossuaire construit en 1635 et la représentation de la mort (l'Ankou) sur la façade.
Autre joyau du patrimoine religieux, la chapelle Saint-Antoine avec ses retables en bois polychrome.

TréflévénezTreflevenez2
Littéralement "le village de la joie", la paroisse de Tréflévénez était autrefois une trève dépendante du Tréhou. Elle est comme celle-ci à la limite de la Cornouaille, et les statues de l'église affirment fortement qu'elle est une paroisse léonarde.
L'église, essentiellement du 16e siècle, très simple, est en même temps un petit bijou. Toujours ouverte, elle invite au recueillement et à la prière. Sa restauration lui a rendu cette atmosphère particulière, qui fait que l'on s'y sent bien.
Outre une belle statuaire du 16e, voici  un très beau tombeau du 17e.