Pèlerinage des femmes 2020

Il y a environ 40 ans, à Cotignac (Var), lieu d’apparition de la Vierge en 1519, est lancé un pèlerinage des mères de famille puis un pèlerinage des pères. En Bretagne, la démarche est lancée à Sainte-Anne D’Auray avant d’arriver dans le Finistère en 2012. Tous les ans, au deuxième week-end de juin, élargi à toutes les femmes, le pèlerinage débute par une marche du vendredi jusqu’au dimanche.

Une première cette année, le pèlerinage s’est déroulé à Rumengol et sur une seule journée. Après l’accueil en début de matinée les 117 participantes ont débuté la journée par une marche, par groupe de dix. A leur retour, après un temps d’échange, elles ont assisté à la messe dans l’église, présidée par Mgr Dognin.
Après le pique-nique convivial sur le champ des pardons, le groupe s’est retrouvé à l’église pour une catéchèse animée par le père Marc Prigent qui a comparé « l'Eucharistie à un diamant de mille facettes ». La journée s’est poursuivie par un temps d’adoration du Saint-Sacrement et durant l’après-midi, sept prêtres ont accueilli celles qui désiraient se confesser.


Une météo exceptionnelle a accompagné cette journée « spirituellement très nourricière » selon le témoignage d’une trégoroise. Sœur Marianna a défini ce pèlerinage comme étant « une journée de joyeuses retrouvailles, un temps de grâce, de nouvelles rencontres, temps de prière, riche en partage sous le tendre regard de ND de Rumengol ».

L’an prochain, le rendez-vous est donné à Notre-Dame de Kernitron  à Lanmeur.