Chrétiens dans le monde rural

La spiritualité du CMR est fondée sur l’incarnation de Dieu en Jésus Christ, qui a partagé notre existence humaine. Elle invite à la cohérence de vie dans la relation à la terre, aux autres, à soi et à Dieu. Au CMR, nous cherchons à articuler engagement social, familial, professionnel …et vie spirituelle. Notre foi se nourrit de ces engagements.

Nous voulons relever les défis de l’humanité et être porteurs d’Espérance. Nous voulons offrir un visage d’Eglise accueillant à la vie de nos contemporains, car le CMR est un lieu nous permettant d’exprimer, d’accepter nos différences, mais aussi de partager nos engagements variés dans la société. « Le CMR est un lieu pour faire Eglise autrement, en participant aux défis du monde, en accompagnant les personnes dans tous les événements de leur vie, en étant force de proposition pour développer et former des communautés responsables ayant le souci de transmettre la foi, éclairées par l’Evangile, en accueillant en vérité les diversités, en prenant le parti-pris des pauvres, des exclus ».

Le CMR pratique la relecture de vie à la lumière de l’Evangile, inspirée de la méthode Voir-Juger-Agir, via la Démarche de réflexion chrétienne (DRC) qui consiste à :

    Partir du récit d’un fait de vie, d’un événement, d’une action
    Le confronter au regard des autres et l’analyser ensemble
    Le mettre sous l’éclairage de l’Evangile
    Agir pour changer la situation.

Le blog du mouvement

  • Soutenons nos campagnes et nos agriculteurs
    Soutenons nos campagnes et nos agriculteurs

    Le mercredi 25 septembre sort en salle, Au nom de la terre, réalisé par Édouard Bourgeon.
    Le film, inspiré de la vie du réalisateur, raconte l'histoire de Pierre, agriculteur qui reprend l'exploitation familiale. Mais les dettes s'accumulant et la détresse s'installant, celui-ci est poussé au suicide.

    Le film invite à prendre conscience du fléau des suicides dans le monde paysan. (La mutualité sociale agricole a denombré 605 décès par suicide sur l'année 2015).
    Surendettement, surcharge de travail, précarité financière, pression des créanciers, isolement, stress des contrôles administratifs, les causes du mal être sont nombreuses. Des problèmes de couple ou de mésentente entre associés peuvent aussi plomber une exploitation et tout le monde peut-être touché, quelque soit l'âge ou la date d'installation.

    La Bretagne et notamment le Finistère, belles terres agricoles, ne sont pas épargnées par cette souffrance. La pastorale rurale est engagée socialement, pour la famille, pour la vie professionnelle et la vie spirituelle des acteurs du monde agricole.

    Pour tout renseignement, vous pouvez nous contacter :


  • Crise agricole : communiqué du CMR
    Crise agricole : communiqué du CMR

    Le CMR 29, mouvement des Chrétiens dans le monde rural du Finistère, tient à réagir face aux manifestations d’agriculteurs qui viennent de secouer notre pays et particulièrement notre région. Il comprend le désespoir et le ras le bol d’éleveurs étranglés par les dettes et constate les limites de certains modèles de production. Des éleveurs sont, en effet, sans perspective et n’arrivent plus à donner du sens à leur métier, pourtant ô combien indispensable à la société.

    Des documents à télécharger sont attachés à cet article
    Lire la suite...