Lid ar profou (Préparation des dons)

Ar beleg a ya bremañ ouz an aoter, taol an Aotrou ; amañ e vezo greet a-nevez koan ziweza Jezuz hag e ziskibien ; kinniget e vo sakrifis Or Zalver marvet hag adsavet, dindan spesou ar bara hag ar gwin evit silvidigez an dud ha gloar an Tad : Pask ar C’hrist, da c’hortoz e zonedigez.
Bara ha gwin evid pred an Aotrou a zo degaset war an aoter ; ha d’o heul, e c’heller degas ive profou hag arhant kinniget gand ar gristenien evid ezommou an Iliz (ar gest) hag ar beorien.
E-pad an amzer-ze, e kan ar bobl da lavared e c’hoant d’en em rei da Zoue gand an Aotrou Krist.



A l’autel, le prêtre prononcera la prière eucharistique : sommet de toute la célébration, le sens de cette prière est que toute l’assemblée des fidèles s’unisse au Christ dans la confession des hauts faits de Dieu et dans l’offrande du sacrifice (IGMR, n° 78).
On apporte donc à l’autel le pain et le vin pour le repas du Seigneur ; on peut également apporter pourles besoins de l’Eglise et des pauvres, des offrandes de l’assemblée.
Pendant la présentation des dons (offertoire), l’assemblée peut exprimer par un chant son désir de s’offrir à Dieu dans le Christ.