Feiz ha sevenadur - Foi et culture bretonne

Centre spirituel du Minihi Levenez

Le Minihi Levenez est le centre spirituel bretonnant créé en 1984 près de Landerneau à la demande de l'évêque de Quimper et Léon, pour favoriser l'expression de la foi et de la prière en langue bretonne.
Son fonctionnement est assuré par une association qui a pour but de réunir toutes les personnes de culture chrétienne bretonne, qui désirent partager un esprit de communauté, prendre en charge ensemble la vie du centre spirituel Minihi Levenez, et promouvoir la culture religieuse bretonne dans le diocèse de Quimper et Léon.
Pour plus d'informations, sur les pèlerinages organisés, les ouvrages édités, voir les pages du Minihi Levenez.

Des messes en breton sont proposées tout au long de l'année liturgique :

Tous les samedis à 18h à la chapelle du Minihi Levenez, à Tréflevenez.

Komision Feiz ha sevenadur
Commission diocésaine Foi et culture bretonne
logo-foi-et-culture-bretonne-01-WEB

La commission diocésaine Langue et culture bretonnes – aujourd’hui Foi et culture bretonne – a été instituée en février 2001 par l’évêque de Quimper et Léon pour promouvoir l’utilisation de la langue bretonne dans la vie de notre Église diocésaine « là où c’est possible et souhaitable, par exemple dans les domaines de la liturgie et de la catéchèse, et plus largement, de prendre en compte tout ce qui touche à la culture bretonne et à ses rapports avec l’Église »
(bulletin Quimper et Léon. L’Église en Finistère, février 2001, p. 102).

Elle accomplit sa mission en lien avec les instances pastorales locales et les services diocésains.

 
 

UGENT PARREZ NEVEZ EVID AN ESKOPTI A-BEZ

cbf7f37b235384c4201dbc056b7770adAbaoe ar c’henta a viz Gwengolo 2017 ez eus en eskopti ugent parrez nevez (beteg hen e oa 323 parrez ha 18 deanded).

An adaozadur-ze a zo frouez eul labour kaset da benn en eskopti ’pad eur bloaveziad. Lañset e oa bet gand lizer a bastor an Aotrou ’n eskob Lorañs Dognin “Evid eun Iliz e Mision” (27 a viz Meurz 2016). Anoiou ha bevennou ar parreziou nevez a zo bet dibabet gand ali kristenien pep korn-bro.

Gouzoud hiroc'h...

Le blog "Feiz ha sevenadur"

  • Réflexions du Père Job an Irien : Hada / Semer

    Hada  Semer

    «Du an noz, teñval an deiz...» Evel-se e lavar ar c’hantik. Ha gwir eo er miz-mañ, rag e miz du emaom. Teñval-zac’h e vez an noz a-wechou, ken goloet ma vez an oabl gand koumoul du o lavared deom on-eus kroget da vad gand lodenn deñval ar bloaz. Devez kenta ar miz, gand gouel Kala-Goañv hen disklêrie deom dija, ha koumoul divalo ar pez a c’hoarveze er bed ne zikouren ket ahanom da laouennaad : ar c’hovid-19 o tond endro, drouglazadeg Samuel Paty, gwall-daoliou Nice, ar brezel en Azerbaïdjan... Eüruzamant c’hoaz eo Joe Biden e-neus gounezet ar votadegou er Stadou-Unanet : ar c’helou-ze ’zo bet ’vel eur steredennig en noz. Miz du eo, hag ar vuez a ra he labour kuz ha didrouz. An deliou diweza a zo kouezet hag a-benn nebeud e vagint an douar. Warlerc’h ar maiz eo kroget ar beizanted da gempenn o douar : dizale e vezo hadet ar gwiniz-goañv. «Ar c’hreunenn winiz taolet en douar, ma ne varv ket, ne zoug netra. Ma varv avad, e tougo kalz frouez!» (Yn 12/24).

    Aze eo emaom, er poent-se euz ar bloaz ’lec’h m’en em c’houlennom da belec’h emaom o vond, ha war be du trei. Peseurt sklêrijenn a gavim en noz-du-mañ ? Euz pelec’h e teuio deom sklêrijenn awalc’h evid kantren en noz du ? Euz on diabarz eo e teuio, a lavaro deom Babig Nedeleg. Rag p’en em lakom a-gostez evid eur pennad, pa rankom diskregi euz ar vuez ordinal, e teu deom amzer d’en em zoñjal, ha da zelled ouz or buez gand daoulagad nevez. Or c’hoant donna eo beva, hag en em rei, er zioulder zokén. Babig Nedeleg n’e-neus ket greet muioc’h epad bloaveziou, med bevet e-neus pep tra gand pasianted ha trugarez. Beza evel-se eun tammig a-gostez a ro tro d’ar re all da gemer o lod euz ar garg, ha marteze deom-ni da c’houzoud gwelloc’h da betra ez om galvet. E miz du, kement tra a ra gwriziou, a vez lavaret a-wechou. Ar mare eo evid pep hini ahanom da asanti ez om berrbaduz hag on eus, ’vel ar c’hreunenn, da asanti mervel d’eun dra bennag evid ober gwriziou nevez. Nozveziou hir miz du n’int ket amzer gollet, med kentoc’h eun amzer d’en em reseo ha da vaga ennom ar c’hoant beva hag en em rei. Ar vuez en em gargo da ziskouez deom an hent, ma ’z-om prest ’vel eun tamm douar mad da zigemer an had !



    Semer

    semerbis «Noire est la nuit, sombre le jour...» Ainsi commence un cantique. Et c’est vrai ce mois-ci, car nous sommes en novembre. La nuit est totalement obscure parfois, tellement le ciel est recouvert de nuages qui nous disent que nous sommes réellement dans la saison sombre de l’année. Le premier jour du mois, avec la fête «des calendes d’hiver» nous le déclarait déjà, et les sale nuages de ce qui se passait dans le monde ne nous aidaient pas à nous réjouir : retour du Covid-19, assassinat de Samuel Paty, attentat de Nice, guerre en Azerbaïdjan... encore heureux que ce soit Joe Biden qui ait gagné les élections aux Etats-Unis : cette nouvelle a été comme une petite étoile dans la nuit. C’est le mois noir, et la vie accomplit son oeuvre de façon cachée et sans bruit. Les dernières feuilles sont tombées et bientôt elles nourriront la terre. Après le maïs, les paysans ont commencé à préparer leurs terres : sans tarder on sèmera le blé d’hiver. «Si le grain de blé jeté en terre ne meurt pas, il ne donne rien. Mais s’il meurt, il portera beaucoup de fruit!» (Jn 12/24)

    C’est là que nous sommes, en ce moment de l’année où nous nous demandons vers où nous allons, et vers quel côté nous tourner. Quelle lumière trouverons-nous en cette nuit noire? D’où nous viendra suffisamment de lumière pour errer dans la nuit noire ? Elle viendra de l’intérieur de nous-mêmes, nous dit le Bébé de Noël. Car lorsque nous nous mettons de côté pour un temps, quand nous devons décrocher de la vie ordinaire, il nous vient du temps pour réfléchir et regarder notre vie avec des yeux neufs. Notre désir le plus profond est de vivre, et de nous donner, même dans le silence. Le Bébé de Noël n’a pas fait davantage pendant des années, mais il a tout vécu avec patience et gratitude. Etre ainsi un peu de côté donne à d’autres l’occasion de prendre leur part de responsabilité, et peut-être à nous de mieux savoir à quoi nous sommes appelés. En novembre, tout prend racine, dit-on parfois. C’est le moment pour chacun de nous de consentir à être éphémère, et que nous avons, comme la graine, à consentir à mourir à quelque chose pour faire de nouvelles racines. Les longues nuits de novembre ne sont pas du temps perdu, mais plutôt un temps pour s’accueillir et nourrir en nous le désir de vivre et de nous donner. La vie se chargera de nous montrer le chemin, si nous sommes prêts comme la bonne terre à accueillir le grain !

    Tad Job an Irien

  • Oferenn e brezhoneg war-eeun el linenn


    Tudoù,  

    D'ar sadorn 28 a viz Du  e vo kinniget un oferenn e brezhoneg el linenn, war-eeun, war chadenn YouTube Parrez bro Vontroulez.

    (E galleg e kustumomp skignañ dija an oferenn bep sul, keit ha ma ne c'hell ket an dud dont d'an oferenn abalamour d'ar c'hleñved-red).

    Prest on da displegañ deoc'h resisoc'h ar raktres ma fellfe deoc'h skignañ ar c'helou-se war ho rouedadoù/kazetennoù/radio/tele/lec'hienn.

    Kalon da bep hini,

    A wir galon.

     Bannière bzh

    Bonjour à tous,

    Pendant le confinement, le culte public étant interdit, la paroisse Saint-Yves en pays de Morlaix propose les messes du dimanche en direct sur sa chaine YouTube.

    Afin de proposer aux bretonnants de prier aussi dans leur langue en cette période difficile, nous allons diffuser également une messe en breton le samedi 28 novembre à 18h (pour l'entrée dans le temps de l'Avent).

    Cette messe pourra concerner des personnes au-delà du Pays de Morlaix, et même possiblement au-delà du diocèse de Quimper et Léon.

    Si cette information vous intéresse, et que vous souhaitez la relayer sur vos réseaux/journaux/radio/tele/sites, je suis prêt à répondre à vos questions. Voyez mes coordonnées ci-dessous.

    Bien fraternellement,

    P. Corentin SANSON    Prêtre coopérateur à la Paroisse Saint-Yves en pays de Morlaix

    06.74.15.60.70

    Presbytère - Placître Saint-Melaine - 29600 MORLAIX

  • Nouvelle édition de Muzikou Kantikou Brezoneg

    Nouvelle édition de Muzikou Kantikou Brezoneg bannière Minihi

    Projet pour les éditions du Minihi Levenez :
    Une nouvelle édition, revue et corrigée.
    Augmentée  des refrains en breton des psaumes des trois années liturgiques (A, B et C) et de nouveaux cantiques.

    Une souscription sera proposée dans les semaines à venir
    Pour plus d'informations, contacter le Minihi-Levenez
    29800 Tréflévénez
    02 98 25 17 66

     

  • Ar Zalmou war ar rouedad

    Pedenn an deiz GF 1Ema bremañ meur a zalm war ar rouedad, war lehienn eskopti Kemper ha Leon. War ar bajenn digerri e ranker klika war "Feiz" > "Salmou".

    Ar 97 salm kinniget a zo tennet euz al leor “Pedenn an deiz”, embannet e 1988 gand Minihi Levenez. Eun droidigez evid al liderez eo.

    Emichañs e vo gelled kinnig an oll zalmou e brezoneg dizale.

  • 1

Archives - Teuliou

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18