Le doyenné de Brest-Nord

Bienvenue dans le doyenné de Brest Nord

Le doyenné de Brest Nord comprend :

  • l'ensemble paroissial de Lambézellec composé de quatre paroisses : église St Laurent-Lambézellec, église St Pierre à Bohars, Eglise Notre Dame de Bonne Nouvelle à Kérinou, Eglise St Jacques, quartier Europe.
  • et la paroisse Notre-Dame du Bouguen.

Télécharger les pièces jointes :
FaLang translation system by Faboba

  • Les messes dans le doyenné

    Retrouvez tous les horaires des célébrations sur egliseinfo.catholique.fr

Le blog du doyenné

  • Noël se renouvelle

    Soirée Mission Ouvrière 

    Il est de tradition chaque année que la mission ouvrière se rassemble dans une de nos églises du doyenné. Cette année, le rassemblement avait lieu à ND du Bouguen.

    Après un accueil -gâteaux, boissons, nous nous retrouvons dans le fond de l'église de Bellevue devant le magnifique triptyque de Jim Sévellec narrant l'enfance de Jésus mise en parallèle avec les événements de la guerre, de la destruction de la ville de Brest, la vie en baraques et la belle crèche de l'église...

    Plus d'une centaine de personnes.

    Après l'écoute de l'Evangile, nous écoutons divers témoignages autour du thème : "Noël se renouvelle". Comment aujourd'hui, dans nos quartiers populaires, dans les associations, l'espérance jaillie de la crèche de Bethléem est encore à l'oeuvre aujourd'hui.


    Lire la suite...

  • 3ème décollage pour "Un Noël à Lambé"

    Le P. Canélin avait revêtu son bonnet de Noël, dimanche 18 décembre, pour lancer la 3ème édition du "Noël à Lambé".

    Les jeunes et moins jeunes ont partagé leurs histoires drôles et devinettes, Emmanuel nous a offert un très beau "Peuple fidèle", tandis que les jeunes de l'aumônerie ont joué une pièce.  Quant à Yvette, Thérèse et Anna, elles ont enthousiasmé le public en chantant un beau "Noël war ar Menez".

    Par la suite, tout le monde a été embarqué dans un jeu de ballons par la famille Bonamigo en prémice au repas partagé tant attendu. Celui-ci a tenu ses promesses : saveurs exquises et desserts succulents.

    Rendez-vous l'année prochaine !


  • Le Mej célèbre le 4ème dimanche de l'Avent

    En préabule de la messe du 4ème dimanche de L'Avent,  à l'église de Lambezellec, les jeunes du MEJ ont offert aux paroissiens une crèche vivante, puis l'orchestre s'est mis à jouer pour l'ouverture de la messe. Quel orchestre plein de jeunesse !

    Cette messe présidée par le P. Canélin et animée par les Mejistes a enchanté les paroissiens.

     


  • St François "Etoile d'Avent"

    Le groupe musical et théâtral originaire de Plouguerneau offrait à notre doyenné un très beau spectacle de chants et de textes sur St François.

    Mais pourquoi parler de St François en ce temps de l'Avent ?
    Tout simplement parce qu'en ce début de XIIIème siècle, François a eu l'idée de créer à Greccio la crèche vivante. Son idée était de faire découvrir aux foules l'humilité de Dieu.

    Lire la suite...

  • "Etoile d'Avent"

    Vendredi 16 décembre l'école ND de Lourdes  célèbrait la Nativité en l'église de Bohars en offrant à toute l'école une crèche vivante.

    Les enfants de CE 1 devenaient acteurs pour relater à leurs camarades l'événement qui a fait connaître Bethléem de part la terre entière.

    Cette représentation était initiée par deux mamans d'élèves : Anne Blanc et Bérangère Ploux.

    Après plusieurs répétitions, la confection des costumes magnifiques, enfants, enseignants, tous les adultes présents  ont pu assister à cette très belle représentation.

    Merci à Geneviève Guillerm qui a accompagné à l'orgue cet événement en offrant aux "spectateurs" de beaux noëls musicaux.

     

     


  • Les confirmands de l'Avent

    Ce dimanche, l'église Saint-Laurent devenait "un temple où de vivants piliers cachaient une forêt de symboles" : "douze" jeunes allaient être confirmés dans leur foi, comme pour une naissance nouvelle, et accompagnés de l'Esprit Saint dans ce chemin de l'Avent qui s'ouvrait ...

    Lire la suite...

  • Des pèlerins à Rome

    Cent soixante huit personnes du diocèse ont suivi Mgr Dognin et A. Guellec, vicaire général dans ce pèlerinage à Rome , pour revivre le chemin de la foi chrétienne des origines à nos jours.

    Dès notre arrivée ce lundi 10 octobre, nous nous sommes plongés aux sources de notre foi dans le baptistère de Saint Jean de Latran (4ème siècle), "nous renouvelant ainsi notre baptême", selon les mots de Mgr Dognin, avant de pénétrer par la Porte Sainte dans la "mère de toutes les églises de Rome et du monde". Nous allions, comme l'a souligné notre évêque dans son homélie" "retrouver par le pèlerinage les Pierres Vivantes dans les origines de notre foi et de notre histoire".

    En effet, dès le lendemain matin, (ptit déj à 6h!) , nous avons constaté que l'Eglise est bien vivante en pénétrant dans la basilique Saint Pierre au Vatican : immensité majestueuse de cette basilique, illuminée dès l'entrée par la Pieta de Michel-Ange, les colonnes de marbre et de porphyre, le superbe baldaquin du Bernin de vingt mètres de haut surplombant l'autel du Pape couvrant lui-même la tombe de Pierre, et le silence profond de la crypte où reposent les Papes...

    Puis, nous avons pu relire l'histoire sainte du christianisme et de la Bible dans ce véritable livre d'images que constituent les musées du Vatican jusqu'à la célébrissime Chapelle Sixtine.

    Alors au centre de notre pèlerinage, comme une clef de voûte au sommet de notre chemin, moment tant attendu, nous allions voir le Pape François ! Nous avons tous senti à ce moment qu'il était si proche de nous, lorsque debout sur la papamobile découverte, il a circulé parmi les milliers et les milliers de gens amassés sur la place Saint-Pierre, en offrant sa bénédiction souriante, embrassant les enfants, touchant les mains qui se tendaient . Et surtout, d'entendre ses paroles si simples et si vraies dans son commentaire sur l'Evangile de Saint Matthieu restera inoubliable : "Si chacun d'entre tous, chaque jour, fait une action simple, des "picolissimi gesti" pour les personnes qui en ont besoin, ce sera la révolution dans le monde". Ces paroles ont été traduites dans toutes les langues et à chaque fois le saint Père a remercié et béni toutes les délégations assemblées sur la place, "dont les pèlerins du diocèse de Quimper accompagnés de leur évêque". C'était nous !!! Et nous avons pensé à tous ceux qui avant notre départ nous avaient demandé de prier pour eux à Rome.

    L'après-midi, petits détours dans les ruelles jusqu'à la Rome baroque : le Panthéon, temple romain devenu église, la belle église de St Ignace, l'éminemment touristique fontaine de Trévi, et une brève flânerie autour des fontaines de la Piazza Navona. Le soir, rassemblées dans l'église St Eustache, nous écoutions l'intarissable Père Don Pietro, qui reprenait par son témoignage tous ces petits gestes destinés aux plus pauvres, aux plus déshérités, avant la célébration eucharistique.

    Le second moment marquant de ce pèlerinage fut cette marche, ponctuée de prières, le long de la Via Appia au dallage incertain (opus incertum) jusqu'aux Catacombes. nous allions ainsi renouer avec les premiers chrétiens dans le dédale des cimetières des martyrs et la célébration dans la basilique de Saint Sébastien en fut d'autant plus émouvante. Comme la visite de l'église Saint Clément, où les plus belles fresques paléochrétiennes montrent cet enracinement de la chrétienté dans les époques païennes. Nous avons ressenti la même impression en parcourant les ruines antiques du Colisée au Forum en passant par les arcs de Constantin et de Titus.

    Une soirée de recueillement, de prières et de réconciliation nous a réunis à Saint Louis des Français, auprès des superbes tableaux du Caravage sur la vocation de St Matthieu ... Puis nous avons prié devant la tombe de St Paul, le missionnaire infatigable, dans cette très émouvante basilique de Saint-Paul-hors les murs, avant de terminer notre parcours par la visite de la basilique de Ste Marie Majeure (nous venions ainsi de franchir la quatrième Porte Sainte des basiliques majeures de Rome) où nous avons écouté l'Envoi de Mgr Dognin qui nous a encouragés à poursuivre nos gestes de Miséricorde, de retour dans le quotidien de nos vies et de nos paroisses.

    La nuit tombée, nos pieds douloureux, les jambes fatiguées, mais les yeux pleins d'images et la tête emplie des paroles entendues, nous avons repris l'avion pour notre Bretagne. "Trop court, mais je reviendrai à Rome" ont dit des compagnons de route ... des paroissiens du Doyenné de Brest-Nord...


  • Le doyenné fait sa rentrée

    Fière de recevoir une assemblée de fidèles aussi nombreux pour la messe de rentrée, l'église Saint Jacques s'était parée d'un air de fête en ce dimanche 11 septembre. Bravo à l'équipe paroissiale qui n'a pas ménagé ses efforts pour la préparation de cette messe sous la houlette de Michel et de René (qui arborait même une cravate pour la circonstance) !

    Le choeur s'était habillé de vert et de blanc : les étoles et chasubles de nos prêtres et de nos diacres sous la présidence du P. Jean Baptiste alternaient avec les aubes des nombreux servants, que rejoignait bientôt Côme, ému lui aussi de revêtir solennellement l'habit blanc.

    La musique du jeune orchestre magistralement dirigé par Charles et les chants entonnés par Christelle et Cécile ont contribué à animer joyeusement cette cérémonie : ah ! cet "Alléluia Hé" aux rythmes lointains repris par toute l'assemblée frappant dans ses mains ...

    Une assemblée qui retrouva son calme du recueillement à l'écoute de l'Evangile sur les paraboles de la brebis perdue et du Fils prodigue et de l'homélie du P. Jean Baptiste, sur la conversion du pécheur ...

    Après l'Eucharistie, surprise de voir Mgr Dognin (non ! sur un écran) nous invitant à participer à la fête  diocésaine du Nivot.

    Et pour clôre la célébration, le moment attendu par les nombreux enfants qui ont su faire preuve d'une louable patience : la bénédiction des cartables, assurance d'une bonne année scolaire.

    "Bonne année missionnaire" nous a écrit soeur Jeanne ainsi que nous l'avons chanté à la sortie "Allez porter ma joie au monde par toute la planète".

    Et pour être fidèle aux traditions du doyenné et bien commencer cette année, tous se sont retrouvés pour partager le verre de l'amitié.


  • Rentrée du doyenné

    Dimanche 11 septembre, rentrée du doyenné.

    Messe unique à 10 h 30 à l'église St Jacques.

    Bénédiction des enfants, bénédiction des cartables.

    La messe sera suivie du verre de l'amitié.

     

    Messe anticipée samedi 10 septembre à 18 h à Notre Dame du Bouguen.


  • Une messe pas comme les autres ...

    Vendredi 29 juillet, les musulmans de Brest avaient convié les catholiques à se rendre à la mosquée de la rue Pengam, pour assister à leur cérémonie de prière, suite à l'assasinat du P. Jacques Hamel par deux terrroristes de Daech.

    Quelques fidèles de Lambézellec s'y sont rendus et ont été fraternellement accueillis.

    Les représentants du culte musulman en France ont invité les responsables et fidèles musulmans à rendre visite aux églises qui leur sont proches à l'occasion de la messe du dimanche 31 juillet.

    Un disposition d'accueil fraternel des personnes avait donc été mis en place sur le parvis de l'église St Laurent. Une petite dizaine de personnes musulmanes ont alors été accompagnées et placées dans l'assemblée par des paroissiens.

    En début de messe, Guy a fait part de son passage à la mosquée et des entretiens qu'il avait pu avoir avec des fidèles musulmans : tous ont condamné cette barbarie, répétant que l'Islam est une religion de tolérance et d'amour, pas de haine.

    Dans son homélie, leP.Jean Miossec a parlé de solidarité, de compassion, d'union, d'amour et a repris une phrase du Pape François "Face à la haine, nous devons rester unis, solidaires et justes".

    Il a également souligné que le dialogue chrétiens-musulmans s'est intensifié ces dernières années, notamment au sein de l'association CREDI 29 (cultures et religions en dialogue).

    A la fin de la célébration, M. Hosni Trabelsi, maire adjoint pour le quartier Europe et Mme Louisa Bouraya, fortement impliquée dans le tissu associatif local, ont pris la parole pour remercier la communauté catholique qui les accueillait en cette douloureuse circonstance et pour condamner ces actes terroristes qui n'appartiennent pas à l'Islam, religion d'amour. Il faut donner une réponse de fraternité et de dialogue à l'entreprise de haine et de division menée par les terroristes, et tout ce qui pourra être mis à profit à cette occasion pour nouer des liens avec les personnes et les communautés locales de musulmans est, bien sur à encourager.

    Une messe pas comme les autres ... un grand signe d'espérance.