Vœu de Brest et de sa banlieue - 1941-1943

Titre

Vœu de Brest et de sa banlieue - 1941-1943

Description

En 1941, les habitants de Brest et de sa banlieue forment un vœu à la Vierge Marie pour la protection de la ville pendant la durée de la guerre. Ils s'engagent dès le retour de la paix à faire un grand pèlerinage à Notre-Dame du Folgoët. En attendant le retour à la paix, les Brestois se retrouvent aux Stations de prière où sera prononcé le texte du vœu. Entre le 12 octobre 1941 et 5 juillet 1942, chaque mois des milliers de brestois se retrouvent pour ces Stations de prière dans une paroisse différente pour des vêpres et une procession. Ces après-midi réunissent plus de 10.000 personnes. En cas d'empêchement, les Brestois, restés à domicile, sont invités à réciter le chapelet et la prière du Vœu. Les réfugiés brestois sont également astreints à cette récitation et si possible doivent assister aux vêpres dans l'église de leur résidence. "L’Echo paroissial de Brest" mentionne plusieurs rassemblements de brestois réfugiés. A Quimper, à Locmaria, a lieu une procession sous la présidence du vicaire général Moënner lors de la 4e station du 11 janvier 1942. Pour la clôture du vœu, le 19 juillet 1942, des groupes d'exilés brestois se regroupent "à Quimper, Morlaix, Saint-Brieuc, Nantes, Rouen, Orléans, Toulon, etc" (Echo paroissial, 19 juillet 1942). Une fois terminées les 10 stations de prière et la paix n'étant pas revenu, l'évêque demande que chaque mois ait lieu une journée paroissiale de prière et deux journées régionales par an. La journée régionale du 9 mai 1943 est particulièrement fastueuse avec la présence de Mgr Duparc, évêque de Quimper, et le cardinal Gerlier, archevêque de Lyon, dont la venue marque le parrainage fort de Lyon envers Brest, aussi bien religieusement que civilement pendant la guerre.

Éditeur

Archives diocésaines de Quimper et Léon

Date

1941-1943

Format

Photographies

Contenus dans la collection Vœu de Brest et de sa banlieue - 1941-1943

Mgr Duparc devant les ruines de la salle des fêtes
A la droite de Mgr Duparc l'abbé Moënner (vicaire général) et à sa gauche le chanoine Courtet (curé doyen de Saint-Louis)

Procession au départ du parvis de Saint-Marc
Derrière les membres du clergé, les représentants de l'autorité civile dont le préfet du Finistère, M. Georges, et l'administrateur civil de Brest, Victor Eusen

Position : 9 (2011 vues)